La nouvelle UMP ne convainc pas

Le parti de Nicolas Sarkozy se dotera fin mai de nouveaux statuts et d’un nouveau nom, mais la recette reste inchangée. Parole de jeunes UMPistes rencontrés au meeting de Nice, le 22 avril.

Erwan Manac'h  • 30 avril 2015 abonné·es
La nouvelle UMP ne convainc pas
© Photo : JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

Les tirades grandiloquentes de Nicolas Sarkozy font un flop. « Créer le premier parti du XXIe siècle », « rendre de la noblesse au statut d’adhérent », « recréer la confiance »… La salle Nikaia de Nice, mercredi 22 avril, n’est pas venue pour ces explications de texte brumeuses. Elle veut communier avec son chef et les gros bras de la droite azuréenne : Éric Ciotti, Christian Estrosi, Hubert Falco, rejoints par Jean-Claude Gaudin. Elle veut conspuer Christiane Taubira et Najat Vallaud-Belkacem. Acclamer Éric Ciotti, qui « ne veut pas d’une France voilée », et l’ex-président de la République en dernier rempart contre le communautarisme, pour sauver

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 7 minutes