Argentine : Les nouveaux sans-terre

Depuis le 14 février, des représentants indigènes campent en plein Buenos Aires contre la déforestation et la conversion de leurs terres en champs de soja. Correspondance de Soizic Bonvarlet.

Le regard tour à tour attentif et lointain, Jorge Palomo malaxe nerveusement un vieil emballage, tout en évoquant les raisons de sa présence sur le campement de fortune installé sur l’artère la plus importante de Buenos Aires, la fameuse avenida 9 de Julio (avenue du 9-Juillet). Ils sont 29 référents de quatre communautés originaires de la province de Formosa, située dans le nord-est de l’Argentine, installés sous une tente géante, familles comprises, depuis le 14 février. Malgré l’imminence de l’hiver…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents