Cinéma : Hill of Freedom

Une histoire racontée par une Coréenne lisant dans le désordre les lettres d’un jeune Japonais.

Politis  • 8 juillet 2015
Partager :

En 1969, l’écrivain britannique B. S. Johnson publiait un roman, les Malchanceux, constitué de cahiers libres contenus dans une boîte, que l’auteur proposait de lire dans l’ordre que souhaitait le lecteur. Hong Sangsoo s’en est-il inspiré pour son nouveau film, Hill of Freedom ? L’histoire y est racontée par une Coréenne lisant dans le désordre des lettres qu’un jeune Japonais, venu la retrouver dans son pays, lui a laissées parce qu’elle ne s’y trouvait pas. Le ton est celui d’une comédie romantique et drolatique, toujours très forte en alcool chez Hong Sangsoo. Et le non-respect de la linéarité devient vite un jeu, auquel le spectateur se soumet avec le sourire.

**Hill of Freedom** , Hong Sansoo, 1 h 06.
Cinéma
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don