Les kiosques à journaux tirent le rideau

En 2014, ce sont 950 marchands de presse qui ont fermé, avec un risque pour le pluralisme de l’information. Les acteurs du secteur manifestent leur vive inquiétude.

«T rop, c’est trop ! » Les diffuseurs de presse lancent aujourd’hui un cri d’alarme. Il y a de quoi. En 2014, ce sont 950 points de vente qui ont disparu du circuit. Presque 4 % en un an. De fait, combien de kilomètres doit-on parcourir pour trouver son journal dans la semaine, pire encore le dimanche ? On est maintenant passé sous la barre des 26 000 points de vente sur le territoire – contre 29 000 en 2005. À l’évidence, ça s’accélère brutalement. Chaque matin, ce sont trois ou quatre marchands qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents