Le retour du climato-fada

À quelques semaines de la COP 21, les négateurs du réchauffement climatique tentent de reprendre l’antenne en misant sur le goût du clash dans les médias.

Ça commence à faire des remous dans les travées de France Télévisions. Philippe Verdier n’a pas présenté les bulletins météo du 13 heures et du 20 heures du 12 octobre. Ni les suivants. Le chef de service météo de France 2 a été mis en congé forcé. En cause, son livre Climat investigation. Qu’est-ce ? L’auteur le présente lui-même dans une vidéo promotionnelle sur le site de son éditeur, Ring (qui a aussi publié le sulfureux la France orange mécanique, de Laurent Obertone). Philippe Verdier entend dénoncer…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Contrôle au faciès : L’État en procès ce lundi

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents