Benjamin Stora​ : « Un outil d'information irremplaçable »

Parce que le pluralisme et la liberté de la presse sont décisifs pour le renforcement de la démocratie. Et notre pays en a bien besoin.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Je lis Politis depuis de nombreuses années parce qu’il y a dans ce journal des choses qu’on ne trouve pas ailleurs, sur la politique internationale, bien sûr, mais aussi sur l’histoire de l’anticolonialisme – un thème qui m’intéresse particulièrement et qui est l’objet de mon travail depuis de nombreuses années. On trouve également dans Politis des enquêtes, des articles, des reportages et des investigations sur la vie dans les quartiers, sur la vie dans les cités, bref, sur la vie de la jeunesse qu’on peut appeler d’origine postcoloniale. Ce qui fait de Politis un outil d’information absolument irremplaçable. C’est pourquoi il faut soutenir ce journal, il faut qu’il continue de vivre. Il faut l’aider financièrement, bien sûr, mais aussi en l’achetant et en le faisant connaître. Parce que le pluralisme et la liberté de la presse sont décisifs pour le renforcement de la démocratie. Et notre pays en a bien besoin.

Benjamin Stora est universitaire, historien, président du Musée de l'immigration.

Illustration - Benjamin Stora​ : « Un outil d'information irremplaçable » {: }

DONS EN LIGNE. POUR SOUTENIR POLITIS, SUIVEZ CE LIEN

DONS. TÉLÉCHARGEZ LE BON DE SOUTIEN

KIT. VISUELS ET DOCUMENTS, CAMPAGNE DE SOUTIEN


Haut de page

Voir aussi

Articles récents