« La Coupe à 10 francs », de Philippe Condroyer : Mèches rebelles

La Coupe à 10 francs, réalisé en 1974 par Philippe Condroyer, met en scène l’esprit de résistance de jeunes travailleurs.

C’est un film tourné en 1974 qui semble avoir été réalisé dans le contexte social d’aujourd’hui. Dans la Coupe à 10 francs, de Philippe Condroyer, étrange petit joyau cinématographique du passé résonnant dans notre présent, on voit des 2 CV, des pantalons patte d’éléphant et des garçons dont les cheveux tombent jusqu’aux épaules, comme cela ne se fait plus guère de nos jours. André (Didier Sauvegrain) est l’un d’eux, qui, avec quelques-uns de ses copains, travaille dans une fabrique de meubles dont le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents