COP 21 : Un accord pour la petite histoire

Le texte adopté au Bourget est peu contraignant, et escamote les garde-fous pour les populations du Sud. Décryptage.

Historique. Mais pas au-delà du sens propre du terme : l’accord climatique dit « de Paris », loué avec emphase par les officiels et les négociateurs épuisés, larme à l’œil, est avant tout novateur parce que c’est la première fois qu’un texte de cette nature est signé par 195 pays, la quasi-totalité des nations de la planète. C’est un pas, mais un petit pas seulement. Il était indispensable, mais le sentiment donné par les déclarations, samedi soir, qu’il s’agit du pacte tant attendu « pour sauver la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents