Vers la privatisation des barrages

La France est sommée par la Commission européenne de libéraliser ses concessions hydroélectriques.

C’est la loi du marché. Cet été, la privatisation des barrages français était engagée, son inscription dans la loi de transition énergétique étant votée. C’est peu ou prou ce qu’a réaffirmé la Commission européenne fin octobre, en mettant la France en demeure d’ouvrir à la concurrence ses concessions hydrauliques… et d’écarter leur opérateur historique, EDF, des prochains appels d’offres pour empêcher qu’il puisse les remporter. L’annonce a fait bondir tant le Comité central d’entreprise d’EDF (CCE) que…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents