Déchéance de nationalité : Les limites de la « triangulation »

L’extension de la déchéance de la nationalité aux binationaux, voulue par François Hollande, est l’application d’une stratégie politique initiée par Tony Blair et dévastatrice pour la gauche.

Emprunter les idées de ses adversaires semble être devenu le nec plus ultra de la stratégie politique. Cette manœuvre, appelée « triangulation », fait saliver d’admiration les commentateurs du microcosme qui louent l’habileté et la ruse de ceux qui s’y adonnent. De fait, l’exercice vise, par un effet de surprise, à déstabiliser l’adversaire en le prenant à revers. C’est exactement ce que François Hollande et Manuel Valls ont cherché en proposant d’inscrire dans la Constitution la déchéance de la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents