« Une criminalisation avérée de l’action syndicale »

Dans notre histoire sociale, jamais une peine de prison pour « séquestration » n’avait été prononcée, rappelle l’historien Xavier Vigna.

Mesurons la portée de l’événement : la condamnation des ex-Goodyear est un fait social majeur. Elle marque, selon Xavier Vigna, une volonté manifeste d’atteindre le mouvement syndical, dans un contexte d’affaiblissement continu de l’État social. Les peines de prison ferme contre huit ex-salariés de Goodyear ont-elles un équivalent dans notre histoire sociale ? Xavier Vigna : À ma connaissance, c’est une triste première, y compris si l’on observe des périodes de fortes tensions. Les séquestrations jalonnent…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Solastagie, le spleen de la nature perdue

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents