Cologne : La tentation raciste

Les violences ont fait ressurgir la peur de « l’étranger violeur », et entraîné un violent clivage entre les groupes féministes.

Les événements de la Saint-Sylvestre à Cologne font converger les interrogations, les peurs et les tendances complotistes. À la suite du déferlement de plaintes déposées pour agressions sexuelles, les Syriens ont été les premiers visés. Et ce au moment même où l’Allemagne refermait les bras qu’elle avait ouverts aux réfugiés en 2015. Des militants d’extrême droite ont fait tourner un hashtag sur Twitter : #rapefugee (#refugiévioleur). Les soupçons se portant finalement vers des jeunes hommes d’origine…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents