Dossier : La gauche en mille morceaux

La subversion par le potager

À Dijon, des dizaines de militants ont réactivé la zone maraîchère des Lentillères, où s’invente un mode de vie alternatif. Une ZAD en pleine ville qui défie un projet immobilier de la municipalité.

Dix ans de maraîchage : elle se dit « à la retraite », Lucie, dos cassé, moralement essorée par une expérience professionnelle éprouvante. Quarante ans, une fille de 7 ans, elle a débarqué il y a deux mois aux Lentillères, à Dijon. Une « zone à défendre » (ZAD) ? « On préfère dire Quartier libre. On est en pleine ville », justifie Gaël. En 2010, la municipalité annonce la construction d’un écoquartier sur cette aire, pour moitié une ancienne zone de production légumière ensauvagée de dix hectares. «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.