Dossier : Notre-Dame-des-Landes : Les paysans font de la résistance

Rachid Arhab : « La télé est un reflet des blocages de notre société »

Des quotas ne régleraient pas le problème, estime Rachid Arhab. C’est une réflexion politique et collective qui doit être menée.

Derrière lui, trois décennies de journalisme et six années au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Rachid Arhab a dirigé le service politique -d’Antenne 2, avant d’être le présentateur phare du JT de 13 heures de France 2, entre 1998 et 2000. Depuis fin janvier, après trois années durant lesquelles, en ancien membre du CSA, il n’a pas eu le droit d’exercer pour une chaîne sous la compétence du CSA, Rachid Arhab a retrouvé sa liberté. Aujourd’hui, il ambitionne de créer une chaîne franco-algérienne,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents