Sanofi licencie… et distribue 3,8 milliards d’euros à ses actionnaires

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le géant français du médicament se porte bien. Avec un bénéfice net en progression de 7,7 % en 2015, à 7,4 milliards d’euros, Sanofi compense très largement ses pertes dans la vente de médicaments contre le diabète. La multinationale réalise un surcroît d’activité d’un tiers dans le secteur des maladies rares, ce qui booste son chiffre d’affaires de 9,7 % en 2015, selon les chiffres révélés mardi matin.

Premiers bénéficiaires de ces beaux résultats, les actionnaires vont percevoir un dividende de 2,93 euros par action. Ce sont ainsi 3,8 milliards d’euros qui seront distribués, soit 51 % du bénéfice net. Un chiffre en augmentation pour « la 22e année consécutive », s’est venté le groupe français.

Les salariés français du groupe n’ont pas le droit à une telle générosité. La suppression de 600 emplois, soit 2 % des effectifs, a été annoncée début février. Et ce, alors que Sanofi continue de percevoir des crédits d’impôt recherche qui se cumulent au crédit d’impôt pour la compétitivité et l'emploi (137 millions d’euros au total en 2013). Mais comme beaucoup d'entreprises , Sanofi touche le CICE et oublie la signification du E.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents