Syrie : Une trêve fragile

Le mouvement jihadiste Al-Nosra est exclu de la trêve, alors qu’il est totalement intégré à l’insurrection.

Denis Sieffert  • 2 mars 2016
Partager :
Syrie : Une trêve fragile
© Photo : AMER ALMOHIBANY / AFP

Selon les observateurs de l’ONU, la trêve entrée en application trois jours plus tôt, était généralement respectée mardi. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a parlé de « quelques incidents ». Un bilan corroboré par l’Observatoire syrien des droits de l’homme, qui a fait état de tirs de roquettes par les rebelles sur la partie d’Alep tenue par le régime, ainsi que de bombardements russes sur le sud d’Hama, une ville du centre du pays. Comme on pouvait le craindre, la situation est rendue très précaire du fait que le mouvement jihadiste Al-Nosra est exclu de la trêve, alors qu’il est totalement intégré à l’insurrection. Les jihadistes de ce mouvement ne se sentent pas obligés par un ­cessez-le-feu qui ne les concerne pas. Et leur présence dans les zones tenues par les insurgés peut à tout instant donner prétexte à des bombardements de l’aviation russe ou du régime. Dans cette situation, les premiers jours d’accalmie ont été mis à profit par l’ONU et les organisations humanitaires pour ravitailler villes et villages assiégés parfois depuis plusieurs mois. Alep, en particulier, est privée d’eau potable après la destruction, fin novembre, de la principale station de traitement d’eau par l’aviation russe. Seul le succès de la trêve, après tout juste cinq ans de conflit et 260 000 morts, pourra permettre le retour à un processus politique. Un projet encore bien prématuré.

Monde
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »
Résistance • 25 janvier 2023 abonné·es

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »

Deux ans après le coup d’État militaire, le mouvement de résistance pro-démocratie ne fléchit pas. Cependant, l’issue de sa lutte dépend du renforcement des soutiens extérieurs, jusque-là timides.
Par Patrick Piro
« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »
Entretien • 4 janvier 2023 abonné·es

« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »

Le chercheur béninois Francis Laloupo étudie depuis longtemps les enjeux géopolitiques de l’Afrique et les conflits qui y émergent, particulièrement en Afrique de l’Ouest. Cette région connaît aujourd’hui des soubresauts qui contrecarrent ses avancées vers la démocratie. L’ex-colonisateur français en porte une responsabilité non négligeable, estime le chercheur.
Par Patrick Piro
Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni
Monde • 14 décembre 2022 abonné·es

Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni

Depuis l’élection du gouvernement d’extrême droite en Italie, les mouvements pro-vie et anti-genre prennent de l’ampleur et s’emploient à infléchir la législation dans le sens de leurs combats.
Par Irene Fodaro
De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens
Répression • 9 décembre 2022 abonné·es

De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens

Accusés de tous les maux par Ankara et par Téhéran, les partis d’opposition et les groupes rebelles kurdes vivent des heures très difficiles en Irak et en Syrie. Si la « communauté internationale » ne cache pas sa préoccupation, personne ne semble en mesure de mettre fin à un cycle devenu infernal. Décryptage.
Par Laurent Perpigna Iban