Alain Finkielkraut, prestidigitateur

M. Finkielkraut est un habitué de ces exercices victimaires discrètement orwelliens.

Un mot encore sur M. Finkielkraut, philosophe de médias (PDM) et spécialiste reconnu de l’anathème défiltré. L’autre semaine, comme on sait, il a voulu faire un petit détour par la place de la République, 75010 Paris, à la fin de voir de ses yeux, a-t-il ensuite expliqué, ce que sont ces Nuits debout dont il entend parler dans le poste. Il y a été houspillé, essuyant jusqu’à des crachats : quelques citoyen(ne)s trop pétri(e)s d’esprit Charlie ont même outré leur effronterie jusqu’à le traiter de « facho ».…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents