Sa petite entreprise

Dessinateur, notamment pour Politis, Aurel dresse la chronique de la menuiserie que son grand-père a transmise à son père. Avant sa fermeture.

Dur d’être « celui qui ne reprendra pas ». Mais la transmission a ses chemins de traverse. Aurel est devenu dessinateur, notamment dans la presse. Il ne sera pas menuisier comme son père, son grand-père, son arrière-grand-père et son arrière-arrière… Mais il prendrait bien des parts dans une coopérative avec son père, avant que celui-ci ne parte à la retraite, histoire de garder un lien avec la menuiserie familiale. Ils en discutent dans la voiture qui les ramène d’un enterrement. Le père, Arnaud, parle à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents