Un amour de femme

Dans D’une pierre deux coups, Fejria Deliba met en scène une vieille Algérienne, mère de onze enfants, vivant en France depuis longtemps et rattrapée par son passé.

Après Fatima, voici D’une pierre deux coups, un autre film de fiction – le premier long de la comédienne Fejria Deliba – dont le personnage principal est l’une de ces femmes si peu visibles dans la société française, et si peu représentée au cinéma. Zayane (Milouda Chaqiq, une comédienne non professionnelle, -slameuse depuis que Grand Corps Malade l’a lancée) est une Algérienne de 75 ans dont le mari est décédé à la suite d’un accident du travail. Une mère courage qui a élevé onze enfants, dont certains,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents