Brexit : La gauche out du débat

Les partis progressistes, du Labour aux gauches radicales, ont été inaudibles tout au long d’une campagne référendaire confisquée par la droite et l’extrême droite.

Après le Brexit, l’expulsion de la gauche du Labour ? Quelle que soit son issue, la motion de défiance déposée contre Jeremy Corbyn par deux députées travaillistes au lendemain du référendum européen rappelle la précarité de sa direction autant que l’opportunisme des frondeurs centristes. On les savait en embuscade, déterminés à renverser le chef du Labour depuis son élection en septembre dernier. Patients, ils ont saisi l’occasion, alors que la tempête du Brexit fait chavirer le pays. Durant le week-end…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.