2017 : une pétition appelle Thomas Piketty en sauveur

La notoriété internationale et l'absence d'ambition de Thomas Piketty en feraient « l'homme de l'heure », selon les initiateurs de l'appel.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


«Thomas Piketty, présentez-vous aux présidentielles de 2017 ! » Cette injonction, titre d’une pétition en ligne hébergée sur Change.org, pourrait bien donner un peu d’espoir aux militants de gauche qui se demandent vers qui se tourner aux prochaines élections.

Initiée par l’économiste belge Paul Jorion, la pétition est un appel à Thomas Piketty, l’incitant à se présenter aux prochaines élections présidentielles. Mise en ligne depuis cinq jours, la pétition n'a conquis pour l’instant que 1 500 signataires.

Faire de cette élection un “retournement historique”

Accompagnée d’une vidéo de cinq minutes, la pétition expose les différents arguments justifiant la candidature de l'auteur du Capital au XXI ème siècle, essai devenu best-seller planétaire.

Le premier d’entre eux est, bien entendu, la réduction des inégalités. « Notre monde roule comme un train fou vers toujours plus d’inégalités », annonce-t-on dans la vidéo. Et pour le prouver, il suffit d’exposer des chiffres familiers, mais toujours aussi frappants : 1 % de la population a autant de richesses que les 99 % restants. Soixante-deux personnes possèdent autant que la moitié de la population, soit 3,5 milliards d’hommes et de femmes.

Le deuxième argument de poids avec ce dernier concerne la classe politique. « Le personnel politique professionnalisé gesticule dans l'espace médiatique pour masquer le chaos de son impuissance systémique », peut-on lire dans le texte de présentation de la pétition. Les hommes politiques sont impuissants face à l’économie, et en plus, ils n’ont pas pour vocation à rétablir un ordre plus égalitaire des richesses. Ils ne sortent pas « du cadre », obéissent aux mêmes codes.

Avec la reconnaissance internationale et les nombreux soutiens dont dispose l’économiste, les signataires veulent croire qu’il aurait les moyens de faire bouger les lignes, notamment des traités internationaux.

Secundo, « son absence d’ambition politicienne fait précisément de Thomas Piketty l’homme de l’heure », défendent-ils.

Piketty : « Ne pas ajouter une candidature lilliputienne supplémentaire »

En décembre 2015, en plein débat sur la déchéance de nationalité, Thomas Piketty a publié un texte sur son blog appelant à une primaire citoyenne à gauche pour 2017. « Tous ceux à gauche qui refusent cette politique lamentable doivent se réunir pour imposer une primaire citoyenne à gauche en 2017, afin de choisir le meilleur candidat contre la droite et l’extrême droite », clamait l'économiste, appelant ainsi François Hollande à ne pas commettre un « déni flagrant de démocratie » en se présentant sans primaire préalable à l’élection comme candidat de la gauche. En janvier dernier, il a fait partie des premiers signataires de l’appel pour une primaire à gauche diffusé par Libération.

Il écarte en revanche formellement l'hypothèse d'une candidature en 2017. Contacté ce mardi, Thomas Piketty explique à Politis ne pas soutenir cette initiative :

Je n'ai absolument pas vocation à être candidat. D'une part parce que je crois avant tout dans le pouvoir des livres et des idées, terrain sur lequel je pense être plus utile. D'autre part parce qu'il y a déjà bien assez de personnes à gauche qui souhaitent être candidats. Le problème est de les faire débattre et de les unir dans une primaire, pas d'ajouter une candidature lilliputienne supplémentaire.

-Mise à jour, 26 juillet à 14 h 30 : la réponse de Thomas Piketty a été ajoutée.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents