Dossier : A-t-on encore besoin des partis ?

« Insoumis », pas désinvestis !

Face à l’échec du Front de gauche, le mouvement de « La France insoumise » entend proposer un militantisme renouvelé. Mais reste identifié à la figure charismatique de Jean-Luc Mélenchon.

Ils refusent d’appartenir à un parti, d’être catalogués « droite » ou « gauche », mais sont pourtant bien décidés à conquérir le pouvoir dès 2017. -Cousins (au moins lexicaux) des Indignés, ils seraient 10 000 « Insoumis ». Avec pour seul cadre une plateforme Internet (jlm2017.org), pour seule arme leur bonne volonté. Et un espoir nommé « Jean-Luc ». Ces militants d’un nouveau genre n’ont pas que le nom de singulier. On y trouve deux tiers de non-encartés (ce qui est inhabituel dans la petite famille…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents