Notre-Dame-des-Landes : Cultivons notre utopie

Les habitants de la ZAD ne cherchent pas seulement à défendre le site qu’ils occupent : ils y expérimentent un mode de vie alternatif. Reportage.

Vanina Delmas  • 6 juillet 2016 abonné·es
Notre-Dame-des-Landes : Cultivons notre utopie
© Photo : Vanina Delmas

« Si tu frappes la pâte moins fort, elle sera sûrement plus souple », conseille Anaïs à son apprenti boulanger du jour. « Mais comme ça, elle ne colle pas aux doigts », répond l’élève tout en essayant d’ajuster son geste. Aux Fosses noires, au centre de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, la fabrication du pain rythme trois journées par semaine. Ce lundi, la farine virevolte dans la pièce depuis 7 heures du matin. Les trois boulangers s’activent pour préparer près de 90 kilos de pain avant la distribution de 17 heures. Le planning, les quantités d’ingrédients et le processus de fabrication sont affichés au mur pour les débutants.

Anaïs n’avait jamais fait de pain avant 2010. Elle a tout appris avec un boulanger qui avait trouvé refuge aux Fosses

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Publié dans le dossier
Notre-Dame des résistances
Temps de lecture : 7 minutes