Nexon, village de cirque

La 30e édition de la Route du Sirque, qui s’est tenue du 1er au 20 août, a été un beau carrefour de pratiques, entre émergence et répertoire. Et toujours en musique.

Chaque jour à partir de 15 heures, devant le château de Nexon, où s’installe tous les ans le cœur du festival la Route du Sirque, une histoire commencée il y a trente ans se poursuit. La guinguette ambulante Le Trimardeur ouvre sa toile bleu et blanc. On y sert les premiers cafés et on y passe les premiers morceaux. De la vieille cumbia, qui, le soir venu, après le dernier spectacle, fait place à des concerts. À l’électro de la Reine Mab, dont le trio de synthétiseurs analogiques accompagne une chanteuse à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.