Tafta : le torchon brûle

« Les discussions avec les États-Unis ont pratiquement échoué », a déclaré le ministre allemand de l’Économie, Sigmar Gabriel.

Politis  • 31 août 2016
Partager :
Tafta : le torchon brûle
© Photo : S. SCHUERMANN/Getty Images/AFP

« Les discussions avec les États-Unis ont pratiquement échoué, même si personne ne l’admet vraiment, car nous, Européens, ne devons bien sûr pas céder à leurs exigences. » La sentence est tombée, dimanche 28 août, de la bouche du ministre allemand de l’Économie et vice-chancelier, Sigmar Gabriel. « Les deux parties n’ont même pas réussi à s’entendre sur un seul point des 27 chapitres en discussion », a -t-il insisté dans une interview à la télévision publique.

Cette sortie était calculée pour rassurer l’aile gauche du SPD, car le parti traverse une importante crise interne. Mais les opposants au traité de libre-échange entre ­l’Europe et les États-Unis, le fameux Tafta, n’ont pas boudé leur plaisir, saluant « une victoire de la mobilisation » citoyenne. Ils étaient confortés mardi matin par le secrétaire d’État français au Commerce, Matthias Fekl, visiblement soucieux de ne pas être en reste, qui affirmait que « la France demande l’arrêt des négociations ». Il n’est pourtant pas exclu que celles-ci reprennent après la présidentielle américaine, en cas de victoire ­d’Hillary Clinton et après les élections de 2017 en Allemagne et en France. Les altermondialistes restent également mobilisés contre le traité de libre-échange UE-Canada, le Ceta, lequel est entré dans une période cruciale de ratification.

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don