« La Fille inconnue », de Jean-Pierre et Luc Dardenne : Médecine et réparation

Dans La Fille inconnue, Jean-Pierre et Luc Dardenne mettent en scène une jeune généraliste dévorée par la culpabilité de n’avoir pas porté secours à une femme en danger.

Christophe Kantcheff  • 12 octobre 2016 abonné·es
« La Fille inconnue », de Jean-Pierre et Luc Dardenne : Médecine et réparation
© Photo : Christine Plenus

À Cannes, cette année, La Fille inconnue n’a pas bénéficié de l’accueil réservé habituellement aux œuvres de Jean-Pierre et Luc Dardenne. Quelque chose empêchait le film de livrer toute sa dimension, comme s’il restait en dedans. Les frères Dardenne en ont vraisemblablement pris conscience, puisqu’ils ont décidé de réduire d’une dizaine de minutes la version présentée en mai. Bien vu et finement exécuté : le film, sur les écrans ce mercredi, bénéficie de ces coupes, en particulier l’entrée en matière, montrant avec plus de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 5 minutes