Pierre Laurent va proposer au PCF de soutenir Jean-Luc Mélenchon

Michel Soudais  • 4 novembre 2016
Partager :
Pierre Laurent va proposer au PCF de soutenir Jean-Luc Mélenchon
© Photo: Michel Soudais

Pierre Laurent va proposer à son parti de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle, apprend-on. Le secrétaire national du PCF en a fait l’annonce lors d’une rencontre avec la presse ce vendredi matin. Le PCF doit tenir samedi 5 novembre une conférence nationale pour discuter de sa stratégie en 2017.

Deux options seront soumises au vote lors de cette conférence, explique le numéro un : celle d’un soutien à Jean-Luc Mélenchon et celle d’une candidature PCF. Cette dernière option, « ce n’est pas l’option que je privilégie », a déclaré M. Laurent au cours de sa rencontre avec la presse. La décision finale appartiendra toutefois aux 50 000 adhérents du PCF, appelés à se prononcer a priori fin novembre.

Invité hier de Territoires d’Infos sur Public Sénat et Sud Radio, Pierre Laurent critiquait cependant Jean-Luc Mélenchon, estimant insatisfaisante pour son parti les conditions de ralliement au candidat de la France insoumise : « Nous avons rencontré hier des proches de Jean-Luc Mélenchon pour continuer cet effort de rapprochement et de convergence. Mais le cadre de soutien que propose Jean-Luc Mélenchon ne nous convient pas car il a construit un nouveau mouvement. » Ce dernier a en effet initié pour la présidentielle un mouvement hors cadre de partis. « C’est son choix, mais il ne peut pas nous demander de nous fondre dans le cadre qu’il a construit seul », avait conclu Pierre Laurent.

Tout en continuant de plaider pour une candidature commune à gauche, Pierre Laurent avait également critiqué les candidats déjà déclarés à la primaire organisée par le PS janvier prochain, qui selon lui « se sont laissés enfermés dans une primaire dont on ne voit ni la perspective ni les contours ».

Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Comment l’extrême droite veut remporter la bataille idéologique grâce aux think tanks
Réseaux 30 mai 2024 abonné·es

Comment l’extrême droite veut remporter la bataille idéologique grâce aux think tanks

Depuis sa création en 1981, l’Atlas Network cherche à imposer des idées politiques conservatrices et économiques libertariennes. Un réseau auquel la France est aujourd’hui loin d’être imperméable.
Par Tristan Dereuddre
Drapeau palestinien à l’Assemblée : les sanctions à géométrie variable de Yaël Braun-Pivet
Parlement 29 mai 2024 abonné·es

Drapeau palestinien à l’Assemblée : les sanctions à géométrie variable de Yaël Braun-Pivet

Après avoir brandi un drapeau palestinien dans l’Hémicycle, le député LFI Sébastien Delogu a été suspendu pour 15 jours, la peine maximale pour un député. La présidente de l’Assemblée est coutumière de ce type de traitement partial, dénoncé par l’ensemble de la gauche.
Par Tristan Dereuddre
« Dans cette campagne, nous assumons de parler d’Europe »
Élections européennes 29 mai 2024 abonné·es

« Dans cette campagne, nous assumons de parler d’Europe »

Aurore Lalucq, eurodéputée en 4e position sur la liste PS-Place publique conduite par Raphaël Glucksmann, défend la pertinence de l’échelon européen face à la Russie et à la Chine. Et met en avant des propositions qui pourraient convaincre les classes populaires.
Par Lucas Sarafian
Macron et l’extrême droite : histoire d’un naufrage
Analyse 29 mai 2024 abonné·es

Macron et l’extrême droite : histoire d’un naufrage

En un septennat, le chef de l’État et ses soutiens n’ont cessé de trahir le pacte républicain sur lequel Emmanuel Macron s’était engagé en 2017. Tout en installant un face-à-face permanent et dangereux avec Marine Le Pen et le Rassemblement national.
Par Lucas Sarafian