Turquie : Le sultanat rêvé d’Erdogan

Dans sa volonté d’autocratie, le Président turc continue de concentrer tous les pouvoirs en ses mains.

Recep Tayyip Erdogan aime à glorifier le passé impérial ottoman. À croire qu’il se rêve en sultan… Dans sa volonté d’autocratie s’appuyant sur une conception réactionnaire de la religion en politique, le Président turc continue de concentrer tous les pouvoirs en ses mains, jusqu’aux recteurs d’université, qu’il nommera désormais lui-même. Préparant l’instauration d’un régime présidentiel strict, il a fait annoncer – par son ministre des Eaux et Forêts ! – que le poste de Premier ministre sera supprimé, le Président se voyant secondé par « plusieurs vice-présidents ». La réforme constitutionnelle sera soumise à référendum « au printemps prochain ».

Il reste 68% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.