Dossier : Emploi, économie, amour... Le meilleur est-il à venir ?

La crise écologique, pour les jeunes, c’est grave mais pas triste !

Quand ils s’engagent pour la planète, les jeunes préfèrent les actions de terrain percutantes et ludiques au militantisme traditionnel.

Un matin de mai dernier, Michael a enfilé la combinaison blanche des fantassins non-violents d’Ende Gelände. Une colonne de 800 militants avance à travers prés vers Schwarze Pumpe. Il s’agit de bloquer l’approvisionnement en combustible de cette centrale à lignite, la plus importante du Land allemand de Brandenbourg. Les plus décidés s’enchaînent aux rails. D’autres dévalent par dizaines les flancs de l’impressionnante mine de lignite et grimpent sur les imposantes excavatrices pour les immobiliser. Au…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Un message positif

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents