Désaccords primaires

Les débats entre les principaux candidats à la candidature socialiste mettent au jour de nombreuses fractures qu’il sera difficile de réduire en vue d’un rassemblement.

Bien que brève, la campagne de la primaire organisée par le PS a surtout donné à voir des divergences entre les candidats. C’est la loi du genre. Entre un Manuel Valls, forcé d’assumer le bilan du quinquennat, la politique de l’offre et toutes ses mesures pro-business comme le CICE, le pacte de responsabilité ou la loi travail, et un Arnaud Montebourg, héraut de la relance de la consommation, revendiquant un « projet keynésien », avec notamment un plan d’investissement public de 20 milliards sur trois ans, le fossé est important. Et il ne suffit pas de vouloir rediriger le CICE vers les PME en le conditionnant, comme le propose Vincent Peillon, pour combler cet abîme. On imagine mal d’ailleurs quelle synthèse pourrait être trouvée sur l’Europe entre ce dernier et l’ancien ministre du Redressement productif quand M. Montebourg veut « mettre fin à l’austérité, qui a essoré un certain nombre de pays », alors que Vincent Peillon demande d’« arrêter de faire croire que c’est toujours la faute de l’Europe ». Pour relancer un pouvoir d’achat en recul de 585 euros par an et par ménage, selon l’OFCE, Benoît Hamon souhaite revaloriser le Smic et les minima sociaux de 10 %, et lancer la première étape d’un revenu universel, quand ses concurrents envisagent de baisser les impôts qui portent sur le travail : défiscalisation des heures supplémentaires (Manuel Valls), baisse de la CSG sur les petits salaires (Arnaud Montebourg), fusion de la CSG et de l’impôt sur le revenu afin de la rendre progressive et plafonnement de la taxe d’habitation (Vincent Peillon).

Il reste 65% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents