Frais bancaires : Le Bourget, c’est fini !

Il est urgent de créer un véritable service public bancaire.

Liêm Hoang-Ngoc  • 5 janvier 2017 abonné·es
Frais bancaires : Le Bourget, c’est fini !
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Il était une fois un président normal, qui fit mine de déclarer la guerre à un adversaire ancestral, le monde de la finance. Pendant son court règne, il méprisa la complainte des gens normaux, victimes, entre autres « gabelles », de la hausse des frais bancaires. Il fut contraint d’abdiquer prématurément. Le taux de profit des banques françaises avait alors retrouvé son niveau d’avant la crise. Ces banques universelles, que son prédécesseur avait grassement recapitalisées, avaient repris leurs affaires en se couvrant sur

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Chaque semaine, nous donnons la parole à des économistes hétérodoxes dont nous partageons les constats… et les combats. Parce que, croyez-le ou non, d’autres politiques économiques sont possibles.

Temps de lecture : 3 minutes