Netanyahou dopé par Trump

Deux jours après l’investiture de Donald Trump, il a relancé la colonisation.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Benyamin Netanyahou n’a pas perdu de temps. Deux jours après l’investiture de Donald Trump, il a relancé la colonisation. Un feu vert a été donné pour la construction de 566 logements dans les colonies de Pisgat Zeev, Ramot et Ramat Shlomo. « Nous avons un plan pour 11 000 logements qui attendent une autorisation », a clamé l’adjoint au maire de Jérusalem. Après un entretien ­téléphonique avec le nouveau président américain, Benyamin Netanyahou a affirmé que sa « priorité est de lever la menace que fait peser le mauvais accord nucléaire » avec l’Iran. Trump et Netanyahou s’accordent pour mettre le feu aux poudres tous azimuts. En attendant que Trump mette sa menace à exécution en transférant l’ambassade américaine à Jérusalem…


Haut de page

Voir aussi

Articles récents