Obama : le temps des regrets

Le bilan du président démocrate, qui laissera le pouvoir à Donald Trump le 20 janvier, a été largement contrarié par la longue hostilité du Congrès.

Jusqu’au bout, alors que sa présidence touche à son terme, Barack Obama n’aura pas ménagé sa peine pour promouvoir son bilan. Interviews, discours d’adieu à Chicago, sa ville d’adoption, mémos envoyés aux membres de son cabinet pour les exhorter à partager leurs réussites, tweets et posts sur Facebook… L’élection surprise de Donald Trump n’est sans doute pas étrangère à cette profusion de messages, destinés aussi à mettre la pression sur le milliardaire, qui veut revenir sur nombre de mesures prises ces…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Dîtes 33 !

Avec Politis accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.