Les patrons mettent la pression sur les programmes de SES

Un enseignement « biaisé », des professeurs trop keynésiens… La critique du patronat envers les sciences économiques et sociales au lycée est un classique. Un groupe de pression constitué d'anciens PDG leur (re)déclare la guerre.

C’est la même histoire qui se répète... », soupire Erwan Le Nader, président de l'Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses). En 2010, déjà, les programmes de sa discipline avaient été attaqués. Le ministre de l’Éducation de l'époque, Xavier Darcos, avait proposé diverses réformes, sous l’influence de l'Académie des sciences morales et politiques (ASMP). Aujourd’hui, l'enseignement de l'économie au lycée se retrouve, une fois encore, au centre des débats politiques. L'actuelle…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents