Mehdi Meklat : Le masque sous la plume

Chroniqueur et auteur distingué, il a tenu pendant des années sur un compte Twitter des propos violents.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Chroniqueur et auteur, Mehdi Meklat s’était distingué par ses contributions au Bondy Blog et sa participation aux émissions de Pascale Clark sur France Inter, avec une réputation de journaliste pugnace et inventif, porte-voix de la jeunesse de banlieue. Un porte-voix, ont révélé des internautes, qui, sous le pseudonyme de Marcelin Deschamps, a tenu pendant des années sur un compte Twitter des propos violemment antisémites, homophobes et racistes.

Au moment où il a changé son compte, reprenant son vrai nom, ses anciens tweets sont remontés à la surface. Démasqué, le jeune homme de 24 ans a aussitôt effacé ses propos et s’est excusé, avant d’assurer qu’il s’agissait d’interroger « la notion d’excès et de provocation » à travers « un personnage fictif ». Curieuse manière d’interroger certaines notions… Un « humour » et des excuses qui passent mal.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents