Une chouette nuit pour découvrir les rapaces nocturnes

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Depuis une vingtaine d’années, sous l’impulsion de la Ligue pour la protection des oiseaux, les Français sont invités une nuit par an à fêter les rapaces nocturnes et à parcourir les campagnes pour les découvrir sans les déranger, apprendre également comment les aider et les protéger. Cette année, l'événement se déroulera le 11 mars.

L’oiseau symbole de cette observation – conduite par des guides naturalistes aussi passionnés que bénévoles – est la chouette. Cette dernière est en voie de disparition, car menacée par la diminution de ses lieux de vie, par les chasseurs et par les imbéciles qui les clouent encore parfois sur la porte des granges et des maisons pour « lutter contre le mauvais sort ».

Des oiseaux menacés

Les noctambules amoureux de la nature pourront profiter de cet événement pour découvrir la chouette hulotte, la chouette chevêche, l’effraie des clochers, le moyen-duc, le grand-duc, le hibou des marais, le chevêchette ou encore la chevêche d’Athéna. Ces nocturnes discrets sont tous menacés par la destruction de leur habitat, la circulation automobile, les pesticides agricoles, la mécanisation de l'agriculture intensive, la disparition des sites de nidification et la coupe des arbres creux ou des haies sauvages qui leur servent de refuge.

Pour obtenir les programmes et les lieux où les naturalistes vous guideront, dans les parcs nationaux ou régionaux et dans les réserves naturelles qui les abritent encore, une seule adresse : www.lpo.fr.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents