Histoire sans faim

La metteure en scène Pauline Bureau revient sur le scandale du Mediator. Sans parvenir à donner à sa dénonciation la force tragique attendue.

L’affaire du Mediator est une tragédie qui n’en finit pas. Pourtant conclue par le retrait en 2009 du médicament antidiabétique détourné comme coupe-faim et commercialisé par les laboratoires Servier, l’affaire hante les mémoires au point de refaire régulièrement surface à l’occasion de nouveaux scandales sanitaires et politiques. Le dernier épisode de ce triste feuilleton, impliquant le cardiologue Jean-Jacques Mourad, qui a démissionné de l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron le 7 mars en raison de ses…

Il reste 87% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents