Défiance à France Bleu

Le comité central d’entreprise a voté une motion de défiance contre un projet qui entend nationaliser deux tranches horaires.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


C’est à l’unanimité que le comité central d’entreprise (CCE) a voté une motion de défiance contre le comité exécutif de la station et son projet de modification des grilles de la radio à la rentrée. Un projet présenté par Éric Revel, le patron du réseau France Bleu, qui entend nationaliser deux tranches horaires (8 h 45/9 h 25 et 14 h/16 h). Les 44 stations de France Bleu ont déjà fait grève jeudi 18 mai, tandis que leurs représentants réclament « le respect des particularismes de chaque locale, qui sont l’ADN du réseau ». De fait, « tous ne peuvent pas avoir la même grille ». Ils demandent « l’arrêt des mesures d’économies imposées au réseau ».


Haut de page

Voir aussi

Articles récents