Walker Evans, un autre décor américain

Le Centre Pompidou, à Paris, consacre au photographe une importante rétrospective, où domine son intérêt pour la culture et les classes populaires.

Jean-Claude Renard  • 17 mai 2017 abonné·es
Walker Evans, un autre décor américain
© PHOTO : National Gallery of Art, Washington

L’exposition s’ouvre sur un effet de miroir. Un grand format sur plusieurs mètres d’une image en noir et blanc de la devanture d’un studio photographique pour permis de conduire, en 1934. Lettres et chiffres dessinent une signalétique parfaitement équilibrée sur la tôle gondolée. À côté de ce format hors norme sont

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes