Solidaires prépare un été de lutte

La confédération a clôturé son 7e congrès sur un message déterminé contre la réforme du code du travail.

Politis  • 21 juin 2017
Partager :
Solidaires prépare un été de lutte
© photo : Martin Bertrand / Hans Lucas

Le 16 juin, à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), l’union syndicale Solidaires a clôturé son 7e congrès sur un message déterminé contre la réforme du code du travail (voir la tribune d’Éric Beynel ici). La confédération, qui vient de franchir les 100 000 adhérents, a reconduit l’équipe dirigeante sortante, avec une dose de renouvellement prévue par ses statuts.

Des tensions sont apparues au sujet du degré d’engagement de la confédération au sein du Front social, un mouvement interprofessionnel proche de Nuit debout qui vient de voir le jour pour appeler au « troisième tour social ». Le consensus a finalement été arrêté en faveur d’une motion rappelant l’action de Solidaires au sein du collectif « Nos droits contre leurs privilèges », autre mouvement naissant, animé cette fois par le réseau proche d’Attac et de l’association Droit au logement, notamment. Sur le même plan, la motion cite le Front social ainsi que l’initiative « On bloque tout », et laisse donc le champ libre à toutes les initiatives unitaires qui naissent localement sous des formes diverses. La confédération entend également débattre avec les autres organisations syndicales de l’opportunité d’une grève générale contre la loi travail 2, « sans pour autant tomber dans l’incantation ».

L’agenda social de l’été est d’ores et déjà chargé. Après une mobilisation nationale organisée ce lundi par le Front social, les postiers et les personnels du ministère du Travail étaient en grève mardi 20 juin. Ces derniers dénoncent une suppression de 20 % de leurs effectifs depuis 2007. Solidaires donne également rendez-vous le 30 août à Jouy-en-Josas, pour une manifestation en marge de l’université d’été du Medef.

Travail
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Vendanges : « Le gouvernement a fait un cadeau aux employeurs avant de partir »
Travail 12 juillet 2024

Vendanges : « Le gouvernement a fait un cadeau aux employeurs avant de partir »

Deux jours après le second tour des législatives, bien que défait dans les urnes, le gouvernement a signé un décret autorisant la suspension du repos hebdomadaire durant les vendanges. Une décision qui inquiète Philippe Cothenet, secrétaire général adjoint de l’intersyndicat CGT Champagne.
Par Pierre Jequier-Zalc
Pour les demandeurs d’emploi, des « immersions » qui posent question
Enquête 19 juin 2024 abonné·es

Pour les demandeurs d’emploi, des « immersions » qui posent question

La généralisation des « périodes de mise en situation en milieu professionnel », loin de garantir une insertion durable, profite au secteur privé et retarde l’accès à l’emploi des personnes alors même que certains secteurs se plaignent de pénurie de main-d’œuvre.
Par Nathalie Tissot
En commission, les députés rejettent la réforme de l’assurance-chômage
Récit 5 juin 2024 abonné·es

En commission, les députés rejettent la réforme de l’assurance-chômage

Ce 5 juin, la commission des affaires sociales a adopté la proposition de loi du groupe Liot visant « à protéger le modèle d’assurance-chômage et à soutenir l’emploi des seniors ». Un premier camouflet pour la majorité, qui a bien eu du mal à défendre la nouvelle réforme annoncée par Gabriel Attal.
Par Pierre Jequier-Zalc
Grand Paris Express : les comportements à haut risque d’un sous-traitant
Enquête 4 juin 2024 abonné·es

Grand Paris Express : les comportements à haut risque d’un sous-traitant

Deux ans et demi après le décès de João Baptista Fernandes Miranda sur le chantier de la gare Saint-Denis-Pleyel, le parquet de Bobigny a décidé de poursuivre une entreprise sous-traitante, Sampieri Construction, et deux de ses responsables pour homicide involontaire.
Par Pierre Jequier-Zalc