Solidaires prépare un été de lutte

La confédération a clôturé son 7e congrès sur un message déterminé contre la réforme du code du travail.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le 16 juin, à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), l’union syndicale Solidaires a clôturé son 7e congrès sur un message déterminé contre la réforme du code du travail (voir la tribune d'Éric Beynel ici). La confédération, qui vient de franchir les 100 000 adhérents, a reconduit l’équipe dirigeante sortante, avec une dose de renouvellement prévue par ses statuts.

Des tensions sont apparues au sujet du degré d’engagement de la confédération au sein du Front social, un mouvement interprofessionnel proche de Nuit debout qui vient de voir le jour pour appeler au « troisième tour social ». Le consensus a finalement été arrêté en faveur d’une motion rappelant l’action de Solidaires au sein du collectif « Nos droits contre leurs privilèges », autre mouvement naissant, animé cette fois par le réseau proche d’Attac et de l’association Droit au logement, notamment. Sur le même plan, la motion cite le Front social ainsi que l’initiative « On bloque tout », et laisse donc le champ libre à toutes les initiatives unitaires qui naissent localement sous des formes diverses. La confédération entend également débattre avec les autres organisations syndicales de l’opportunité d’une grève générale contre la loi travail 2, « sans pour autant tomber dans l’incantation ».

L’agenda social de l’été est d’ores et déjà chargé. Après une mobilisation nationale organisée ce lundi par le Front social, les postiers et les personnels du ministère du Travail étaient en grève mardi 20 juin. Ces derniers dénoncent une suppression de 20 % de leurs effectifs depuis 2007. Solidaires donne également rendez-vous le 30 août à Jouy-en-Josas, pour une manifestation en marge de l’université d’été du Medef.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents