« Plan climat » de Nicolas Hulot : rendez-vous en terrain connu

Le ministre de la Transition écologique et solidaire a détaillé ce jeudi les 23 axes de son « plan climat ». Entre des mesures phares, telle la « neutralité carbone », ou de grands absents, comme la question nucléaire, le plan de Nicolas Hulot semble tenir sur un fil.

Selim Derkaoui  • 6 juillet 2017 abonné·es
« Plan climat » de Nicolas Hulot : rendez-vous en terrain connu
© photo : Thomas SAMSON / AFP

J ’ai l’impression d’être un funambule. Le seul moyen de ne pas tomber, c’est de regarder loin », explique Nicolas Hulot au tout début de sa conférence de presse. Ce jeudi, le ministre de la Transition écologique et solidaire a présenté un vaste « plan climat », qui comprend six grands thèmes et 23 axes « allant de l’international au quotidien des Français ». Ce plan reprend en grande partie les engagements de campagne d’Emmanuel Macron, très rapidement énumérés par le Premier ministre en toute fin de son discours de politique générale : la fin des nouveaux permis d'exploitation d'hydrocarbures, la convergence de la fiscalité essence et diesel avant 2022, la montée en puissance de la fiscalité sur les émissions de CO2 et la division par deux des déchets mis en décharge d'ici à 2025. Le ministre souhaite rendre l’accord de Paris sur le climat « irréversible », se disant « fier » que la France prenne « la direction inverse » de celle prise par les États-Unis.

Une « neutralité carbone » risquée, malgré une taxe

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 7 minutes