À l’ENS de Paris, des étudiants arrêtés par la police lors d’une occupation

La direction de la prestigieuse institution a fait intervenir les forces de l’ordre, samedi, pour mettre fin au mouvement de protestation d’élèves s’opposant à la suppression de logements étudiants.

L’École normale supérieure (ENS) de Paris est plus habituée au calme des colloques ou au silence des bibliothèques, mais samedi matin, c’est le vacarme d’une intervention policière qui a secoué les murs de l’institution. La cible ? L’occupation d’un couloir de l’établissement par quelques dizaines d’étudiants. Depuis jeudi, des élèves de l’école de la rue d’Ulm (Ve arrondissement) avaient décidé d’occuper une zone en travaux du bâtiment pour s’opposer à la transformation de 25 chambres d’internat destinées…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents