Les cyclones et l’effet de sidération

Quelle catastrophe faudra-t-il subir pour qu’enfin l’humanité réagisse ?

Jérôme Gleizes  • 20 septembre 2017 abonné·es
Les cyclones et l’effet de sidération
© photo : Jose ROMERO / NOAA/RAMMB / AFP

Alors qu’Irma vient de frapper les 75 000 habitants de Saint-Martin et les 10 000 habitants de Saint-Barthélemy, Maria déferle sur les 400 000 habitants de la Guadeloupe et les 385 000 de la Martinique.

Ces cyclones, nous le savons, sont l’une des conséquences du réchauffement des eaux de l’Atlantique : ils ne peuvent

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Chaque semaine, nous donnons la parole à des économistes hétérodoxes dont nous partageons les constats… et les combats. Parce que, croyez-le ou non, d’autres politiques économiques sont possibles.

Temps de lecture : 3 minutes