Sidi Wacho : La fête le poing levé

Sidi Wacho se produira à la Fête de l’Huma le 17 septembre. Le brassage des influences musicales de ce groupe fait de ses concerts des événements joyeux en plus d’être résolument engagés.

Sidi pour « monsieur » en arabe, wacho ou « mec » en argot urbain du Chili : voilà qui résume deux des composantes de ce collectif musical né en 2015, qui fusionne rap et cumbia. S’ajoutent à ce cocktail déjà relevé des influences balkaniques, au service de textes en trois langues – français, arabe et espagnol –, voire quatre si on y inclut le ch’ti. Des chansons qui évoquent à la fois la douleur des déracinés, les crimes des dictatures latino-américaines et ceux de la guerre d’Algérie, ou encore la lutte…

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents