« Tharlo », de Pema Tseden : L’homme qui cherchait son identité

Le nouveau film du cinéaste tibétain Pema Tseden confronte à la ville un berger solitaire et doux doté d’une mémoire stupéfiante. Un atout mais aussi un talon d’Achille.

Il s’appelle Tharlo, mais ignore qui lui a donné son nom. Il a une mémoire phénoménale : jusqu’à l’âge de 9 ans, à l’école, il a mémorisé plusieurs discours du président Mao. Puis il a perdu ses parents. Ses proches l’ont négligé. Pour survivre, on lui a conseillé de devenir berger : il se souviendrait du nombre de moutons, de leur provenance, de leurs couleurs. Il a commencé par en garder un peu plus de 150. Jusqu’à 375 aujourd’hui. Il sait lesquels ont des taches, combien ont des cornes, combien sont…

Il reste 81% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents