[POLITIS 30 ANS] 20 janvier 1989 : première alerte sur le climat

En 2018, Politis revisite chaque semaine l'une des couvertures de ses trente années d'existence.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Première alerte sur le climat Le 20 janvier 1989, Politis consacrait sa couverture à l’effet de serre, sous un titre choc : « Le grand flip climatique ». Tout y était déjà : « La destruction des forêts tropicales [qui] entraîne la disparition […] de millions d’espèces » et l’avancée des déserts, ainsi que la forte augmentation depuis 1850 du CO2 dans l’atmosphère, qui « piège les rayons du soleil ». « Ça chauffera d’autant plus que les forêts seront de moins en moins nombreuses pour recycler un gaz carbonique de plus en plus envahissant. […] Le doublement prévu de la teneur en CO2 produira un échauffement de 3 à 4 °C de la planète », avertissaient Jean-Paul Besset et Agnès Bertrand en listant les effets de ce « dérèglement climatique » : « fonte partielle des banquises, montée du niveau des océans, perturbations majeures du régime des pluies », sans oublier « les tempêtes ». « Avant qu’il ne soit trop tard », Pierre Radanne plaidait pour les énergies renouvelables, la maîtrise et la cogénération de l’énergie. Qui s’en préoccupait ?

À lire aussi >> Politis fête ses 30 ans !

© Politis


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.