[POLITIS 30 ANS] 20 janvier 1989 : première alerte sur le climat

En 2018, Politis revisite chaque semaine l'une des couvertures de ses trente années d'existence.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Première alerte sur le climat Le 20 janvier 1989, Politis consacrait sa couverture à l’effet de serre, sous un titre choc : « Le grand flip climatique ». Tout y était déjà : « La destruction des forêts tropicales [qui] entraîne la disparition […] de millions d’espèces » et l’avancée des déserts, ainsi que la forte augmentation depuis 1850 du CO2 dans l’atmosphère, qui « piège les rayons du soleil ». « Ça chauffera d’autant plus que les forêts seront de moins en moins nombreuses pour recycler un gaz carbonique de plus en plus envahissant. […] Le doublement prévu de la teneur en CO2 produira un échauffement de 3 à 4 °C de la planète », avertissaient Jean-Paul Besset et Agnès Bertrand en listant les effets de ce « dérèglement climatique » : « fonte partielle des banquises, montée du niveau des océans, perturbations majeures du régime des pluies », sans oublier « les tempêtes ». « Avant qu’il ne soit trop tard », Pierre Radanne plaidait pour les énergies renouvelables, la maîtrise et la cogénération de l’énergie. Qui s’en préoccupait ?

À lire aussi >> Politis fête ses 30 ans !

© Politis


Haut de page

Voir aussi

Articles récents