Un air de liberté

Jacques Julliard a rédigé une longue diatribe contre le « maccarthysme sexuel ».

L’hebdomadaire néorépublicain Marianne s’est trouvé la semaine dernière – et dans le prolongement de la publication par Le Monde de la lugubre tribune dont les signataires défendaient une « liberté », pour les mecs, « d’importuner » les femmes – une mission à la hauteur de ses ambitions : « Libérons la parole des hommes. » Pour cette occasion, son éditorialiste en chef – a man called Jacques Julliard – a rédigé une longue diatribe contre le « maccarthysme sexuel qui assimile tous les comportements…

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Décolonisation inachevée

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents