Dossier : Dix ans après, le Kosovo en quête d’avenir

« Dans les Balkans, l’UE poursuit des objectifs sécuritaires »

Au Kosovo et dans les États voisins, les offres d’intégration de l’Union européenne ne visent pas tant la stabilisation de la région que sa propre sécurité, explique Catherine Samary.

Il y a peu, les Balkans ont été proches d’une nouvelle explosion, constate Catherine Samary. Car dans les pays nés des décombres de la Yougoslavie, les pouvoirs nationalistes se montrent incapables, loin s’en faut, de traiter la question des minorités en termes de droits humains. Et l’Union européenne, qui exerce une forme de tutelle sur la région, n’est pas plus efficace. Le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), qui a fermé ses portes fin 2017, a pu être perçu par l’opinion…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents