Olivier Faure : l’homme du milieu

Olivier Faure vient d'être élu premier secrétaire du Parti socialiste. Voici le portrait que nous en faisions fin janvier.

Dans la même journée, il a engrangé le soutien de la très anti-Valls Martine Aubry et du très vallsiste Philippe Doucet. Un grand écart qui n’effraie pas Olivier Faure, au contraire. Le président du groupe Nouvelle Gauche à l’Assemblée nationale, candidat à la direction du Parti socialiste après que sa bonne camarade Najat Vallaud-Belkacem a jeté l’éponge, est catégorique : une fois « président (sic) du PS », il saura « dépasser les clivages anciens » et faire « repartir [le parti] sur une autre histoire…

Il reste 88% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents