Et que l’on ne vous y reprenne plus

C’est pas si grave, les appels à la haine antimusulmane, mais bon, ne fais plus ça devant tout le monde.

L **’autre jour, à Marseille, un policier municipal – et non des moindres, puisqu’il s’agit d’un commandant – s’est fait gauler en plein hobby : il lançait sur son compte Facebook, où il affichait de surcroît son soutien au sénateur-maire Front national des treizième et quatorzième arrondissements de la cité phocéenne [1], des appels à la confection d’une « France sans islam », genre raus les muslims. Aussitôt, rapporte La Provence, son directeur l’a convoqué pour le rappeler à son « devoir de neutralité…

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents